Choisir le gaz, c'est aussi choisir l'avenir #LeGazCestLavenir

Le gaz est une énergie d'avenir parce qu'il devient de plus en plus vert

GRDF, distributeur de gaz naturel, injecte dans les tuyaux un nouveau gaz vert, plus propre et renouvelable, le biométhane, celui-ci est produit en France, à partir de déchets organiques d'origine agricole ou ménagère. Local et renouvelable, le biométhane a les mêmes propriétés que le gaz naturel.

Une énergie plus responsable qui permet de se chauffer, cuisiner ou se déplacer, dans un plus grand respect de la planète.

Next

La méthanisation des déchets

Next
X

1 Approvisionnement

Pour fonctionner, une unité de méthanisation doit être alimentée tout au long de l'année par différents types de déchets que nous produisons au quotidien :
- résidus de cultures (oignons, pommes de terre...),
- l'industrie agro-alimentaire,
- de la restauration collective,
- de déchets agricoles et ménagers,
- les boues de stations d'épuration,
- CIVES (Cultures Intermédiaires à Vocation Énergétique).

2 Méthanisation

Une fois acheminés sur l'unité de méthanisation, les déchets sont introduits dans un digesteur. Cette enceinte fermée privée d'oxygène, chauffe et brasse pendant plusieurs jours les déchets afin de les transformer en :
- biogaz : énergie renouvelable principalement composée de méthane (CH4), de dioxyde de carbone (CO2) et d'eau
- digestat : engrais naturel aux qualités agronomiques reconnues.

3 Digestat

L'une des matières issue du processus de méthanisation est appelée digestat. Elle est utilisée comme engrais organique, et permet de diviser par deux la consommation d'engrais chimique d'une exploitation agricole.

4 Épuration

Le biogaz, deuxième énergie produite lors de la méthanisation, doit être épuré avant injection dans le réseau de distribution de gaz naturel. En effet, il doit répondre à des spécifications techniques et à des exigences réglementaires précises. A la fin de ce cycle, le biogaz est devenu du biométhane, un gaz renouvelable également appelé gaz vert.

5 Injection

Avant injection dans le réseau de distribution de gaz naturel de GRDF, le biométhane est odorisé, son volume est compté et sa composition contrôlée.

Le gaz est une énergie d'avenir parce qu'il est moderne et connecté

Le gaz répond aux nouveaux modes de consommation. Performants et connectés, le réseau de distribution et les équipements au gaz naturel offrent des fonctionnalités adaptées aux nouveaux usages et contribuent à l'atteinte des objectifs ambitieux que s'est fixés la France en matière de performance énergétique.

Next

Comment ça marche, un vrai réseau intelligent ?

Pour construire la ville de demain, le réseau de gaz se transforme dès aujourd'hui ! Plus écologique, intelligent et connecté, il permet une meilleure maîtrise des consommations mais aussi de valoriser de nouvelles sources d'énergie renouvelable.

X

1 

Le biométhane est un gaz « vert » issu de la valorisation des déchets : agricoles et ménagers, de l'industrie agro-alimentaire, de la restauration collective, ou encore des boues de stations d'épuration.

2 

La méthanation permet de récupérer l'électricité issue des énergies renouvelables (dont éoliennes) afin de produire, par électrolyse, du gaz naturel.

3 

Le compteur communicant gaz permet d'accéder quand on le souhaite, à ses données quotidiennes de consommation de gaz naturel.

4 

La pile à combustibles est un système combiné de production d'électricité et de chaleur fonctionnant en partie au gaz naturel. Cette technologie équipera à l'avenir tous les bâtiments et grandes surfaces à énergie positive.

5 

La chaudière hybride repose sur l'association d'une chaudière à condensation gaz naturel et d'une pompe à chaleur électrique de faible puissance. Cette solution intelligente utilise à tout instant l'énergie la plus avantageuse optimisant ainsi la performance énergétique.

6 

Les stations GNV (gaz naturel véhicule) assurent la distribution du carburant alimentant de nombreuses flottes de bus de transport public et de véhicules spécialisés affectés à la propreté urbaine.

7 

La télé-exploitation permet de surveiller le réseau de distribution de gaz naturel à distance. Cette technologie fonctionne en temps réel grâce aux informations reçues par les capteurs posés sur les postes de distribution et d'injection de gaz.

8 

Les drones permettent de surveiller les réseaux de gaz de façon précise grâce à la vue aérienne.

9 

Les puces RFID (Radio Frequency Identification Device) permettent de piloter le réseau. Posées en nombre sur les canalisations souterraines et lisibles depuis la surface, elles constituent un outil essentiel à la cartographie, à la localisation et à la traçabilité exactes des dommages et des interventions sur le réseau.

10 

La tour de contrôle regroupe les systèmes de collecte d'informations (Gazpar, puces RFID, drones...) ou de gestion du réseau (géopositionnement, télé-exploitation...). Une trentaine aujourd'hui couvre l'ensemble du territoire, faisant ainsi du réseau de distribution un véritable réseau intelligent : Smart Gas Grid.

Next

Le gaz est une énergie d'avenir parce qu'il est indispensable à l'équilibre énergétique de la France

Le gaz peut être massivement stocké et répondre ainsi instantanément à une augmentation de la demande. En hiver, la France a besoin de quatre fois plus d'énergie qu'en été ; le réseau de gaz est donc un soutien indispensable en cas de pics de consommation. De plus, le gaz permettra demain de favoriser le stockage des énergies renouvelables, notamment issues de l'éolien ou du solaire.

Cette solution répond de manière efficace aux besoins énergétiques croissants et permet d'accompagner le développement de toutes les énergies renouvelables dans le cadre de la transition énergétique.

Next

Biométhane + GNV = transition énergétique

Next
X

1 Collecte

Le biométhane est produit à partir de la dégradation de matières organiques des déchets domestiques, agricoles, des industries agroalimentaires ainsi que des résidus du traitement des eaux usées.

2 Méthanisation

Une fois collectés, les déchets sont transportés sur le site de traitement. Ils y sont stockés puis transformés en biogaz dans les digesteurs. Le résidu solide du digestat est à son tour stocké pour devenir engrais organique.

3 Injection

C'est à cette étape que le biométhane est odorisé, puis contrôlé. Il est ensuite injecté dans le réseau de gaz naturel.

4 Valorisation

Produit localement, le biométhane permet le développement du territoire et favorisé l'émergence d'une économie circulaire. Chauffage, cuisson, eau chaude, engrais (utilisation du digestat) et biocarburant : le biométhane est une énergie alternative et propre, au service de tous.